Eclairons les cyclistes

Samenvating frans

Le nombre de cyclistes à Bruxelles augmente d'année en année. Mais beaucoup d'entre eux ne sont pas ou mal éclairés. L'observatoire annuel du vélo de Pro Velo a révélé que seulement 59% des cyclistes auraient un feu avant et arrière. 23% des vélos n'étaient que partiellement équipés et 18% n'auraient même pas du tout d'éclairage sur leur vélo (2020). Néanmoins, il est primordial de rester bien visible lorsque l'on roule en vélo. 

5 bonnes raisons d'avoir de bons feux de vélo : 

1. Être vu

Plus que toute autre raison, rouler avec une lumière permet d'être vu et ne pas se faire renverser par un véhicule. 

Bien que nous ne parcourrons que 10 % des kilomètres parcourus à vélo dans l'obscurité, 20 % des accidents ont lieu lors de cette période.

2. Voir

Un bon éclairage garantit non seulement que les autres usagers de la route vous remarquent à temps, mais vous expose également suffisamment pour pouvoir faire du vélo en toute sécurité.

3. Parce que c'est la loi 

Que dit la loi sur l'éclairage des vélos ? Utilisez des lumières entre la tombée de la nuit et le lever du jour, et aussi lorsqu'il n'est plus possible de voir clairement à une distance d'environ 200 mètres. Le feu arrière rouge doit être visible à au moins 100 mètres la nuit, par temps clair. Le cycliste doit avoir un feu blanc ou jaune à l'avant et un feu rouge à l'arrière. 

4. Les conditions météorologiques changent rapidement

L'obscurité et la visibilité limitée peuvent survenir très rapidement et sans avertissement. Certaines zones deviennent rapidement sombres, brumeuses ou pluvieuses, limitant la visibilité. D'autres zones ont beaucoup d'arbres et d'ombres sombres. Cela peut parfois limiter la visibilité d'un cycliste voire le faire disparaître.

La circulation urbaine, les tunnels et les lumières de la ville sont également un facteur imprévisible qui augmente le danger sur la route.

5. Des lumières pour tous

Les « moyens de locomotions » tels que les scooters électriques, les monoroues et les skateboards électriques, comme un vélo, doivent être équipés d'un feu blanc ou jaune à l'avant et d'un feu rouge à l'arrière s'ils sont utilisés entre la tombée de la nuit et l'aube et dans toutes les conditions où la visibilité est moins de 200 mètres.

L'obligation légale d'éclairage ne s'applique pas seulement aux vélos, mais aussi aux dispositifs de locomotion qui permettent aux personnes de rouler plus vite qu'au pas. Ainsi, les utilisateurs d'hoverboards, de trottinettes (électriques), de skateboards, de monoroues, de segways, etc. doivent également disposer d'un éclairage à l'avant et à l'arrière lorsqu'il fait noir.