Trop de violence LGBTQI+ à Bruxelles

Samenvating frans

Fin août, un jeune couple a été victime de violences homophobes sur la place Flagey et en septembre, un journaliste de la VRT a témoigné des violences homophobes à Bruxelles. Il s'agit là de deux exemples, parmi tant d'autres, de violence envers les LGBTQIA+ dans notre ville. Bien que la Belgique occupe la deuxième place du classement ILGA-Europe en termes de politique et de législation pour les personnes LGBTQIA+, il faut faire davantage pour mettre fin à la violence. 

Joris Wagemakers (one.brussels-Vooruit Elsene) s'adresse aux habitant·e·s de Bruxelles et partage sa vision sur les étapes les plus importantes vers plus d'acceptation, d'inclusion et sur la prévention de la violence.

« Nous devons créer un environnement où les jeunes se sentent en sécurité pour être eux-mêmes, s'exprimer et être heureux·ses de qui ils sont. Toute personne qui aborde ce sujet, lutte contre les violences et sort du secret pour être elle-même sans honte contribue au bien-être de la communauté, à leur liberté et à plus d'égalité. »

Dans le domaine de l'éducation, les enseignant·e·s doivent prendre des mesures plus cohérentes contre les agressions verbales, par exemple lorsque le mot "homo" est utilisé comme une insulte. L'école est le lieu où les valeurs et les normes sont enseignées et où les limites doivent être clairement définies, mais la sensibilisation est également nécessaire dans d'autres parties de la société. 

one.brussels est synonyme d'une politique active de diversité et de prévention, tant au niveau communal que régional. Nous croyons en une ville où chacun peut se sentir en sécurité et bien dans sa peau. 

Pour les victimes, il n'est parfois pas facile de porter plainte auprès de la police. C'est pourquoi la zone de police de Bruxelles Capitale Ixelles a fait un premier pas en mettant en place une ligne d'urgence pour les violences envers les LGBTQIA+ : https://polbru.be/lgbtqi-meldpunt/  

Plus d'informations sur le centre d'accueil pour les jeunes confrontés à la violence homophobe dans leur situation familiale : http://www.refugeopvanghuis.be/nl/het-opvang-huis/