La colline du palais de justice devient un piétonner

Samenvating frans

À partir du 1er mars 2021, la montagne du palais de justice sera interdite aux voitures. L'entrée entre la place Poelaert et la rue Minimes restera accessible uniquement aux piétons et aux cyclistes. À l'initiative d'Ans Persoons, échevine bruxelloise au développement urbain, un appel à projets sera également lancé pour le réaménagement (temporaire) de la promenade.

Ans Persoons, Echevine de l'Espace Public et du Développement Urbain :
Pendant le confinement, il est apparu évident que le quartier des Marolles est le quartier où les habitants souhaitent un espace public plus qualitatif. Nous aimerions leur rendre les collines pour qu'ils puissent se promener, jouer, rencontrer des amis ou s'asseoir sur un banc. En interdisant le stationnement illégal, ce patrimoine exceptionnel retrouvera sa splendeur d'antan.

Les collines font partie du palais de justice, propriété de l'État fédéral, et gérées par le Régie des Bâtiments.La colline est publique, ce qui signifie qu'elle doit rester accessible à toutes et à tous. Le parking est illégal et représente un risque pour la sécurité. En cas d'incendie, l'intervention rapide des pompiers par des rampes accessibles est cruciale. Cela n'est pas toujours garanti en raison du stationnement illégal.

L'échenvine de Bruxelles chargé du développement urbain, Ans Persoons, a cherché une solution et a entamé des discussions avec l'Administration des bâtiments publics, le Barreau de Bruxelles et le SPF Justice. Ces deux derniers sont les principaux utilisateurs du parking privé. Vu la présence d'un parking public de 500 places sous la place Poelaert, la Ville a insisté pour que la colline soit interdite aux voitures. Celui-ci est en place depuis le 1er mars 2021. Des panneaux ont été placés sur le site pour l'annoncer.

La Ville, en collaboration avec la Régie des Bâtiments, l'asbl Quartiers des Arts et la Fondation Poelaert, étudie actuellement comment rendre toute la zone de la colline plus verte et quel mobilier urbain (bancs, éclairage, etc.) est nécessaire pour faire de cette zone un espace public encore plus agréable. Les collines constituent un lien important entre la ville haute et la ville basse et ont un énorme potentiel pour se transformer en une agréable promenade verte, à l'ombre de notre beau palais de justice. Les habitants des Marolles seront étroitement impliqués dans ce processus.

En ce qui concerne les facilités de stationnement pour les résident.e.s et les entreprises du quartier, la Ville signale non seulement la présence du parking souterrain Poelaert, mais aussi l'existence de la P-Card qui permet d'utiliser les services d'Interparking à un tarif réduit.

Dans l'attente d'un projet définitif, la Ville de Bruxelles, en collaboration avec les habitant.e.s et les associations, va réfléchir à des formules (temporaires) pour que les collines soient animées cet été.